Afghanistan : Di Battista, il faut maintenant parler aux talibans

#Afghanistan #Battista #faut #maintenant #parler #aux #talibans

« Les talibans se soucient peu ou pas d’être « reconnus ». Ils sont les vainqueurs de la guerre en Afghanistan et, qu’on le veuille ou non, si vous voulez avoir un minimum d’influence sur un terrain stratégique ou si vous voulez donner suite à déclarations contrites et mis qu’il y a des couloirs humanitaires pour des milliers de réfugiés, il faut leur parler. Point final. D’ailleurs, ce ne serait pas nouveau”. Ainsi l’ancien député des M5, Alessandro Di Battista sur Tpi.it. “Je préfère écrire des vérités inconfortables que d’accompagner une armée de tombes blanchies à la chaux qui ne devraient même pas prononcer le mot Afghanistan après avoir défendu une guerre infâme.” (

“Depuis des années, les principaux officiers du renseignement des pays occidentaux traitent avec les talibans.
Nous avons été traités par des émissaires de chefs d’État, de chefs de ministères des Affaires étrangères, d’ONG, voire de directeurs d’entreprises étrangères », raconte Di Battista dans l’éditorial publié par le journal en ligne sur la crise afghane.
« Même la première victime de la guerre en Afghanistan était la vérité – commence-t-il – Les États-Unis et leurs serviteurs insensés n’ont pas bombardé l’Afghanistan (ainsi que l’Irak, la Libye ou la Syrie) pour éliminer le terrorisme, la charia, la burqa ou pour garantir droits de l’homme. Et ceux qui boivent encore ce mensonge sont complices des maîtres et parrains de la planète. Les talibans, qu’on le veuille ou non, n’ont rien à voir avec l’attaque des Twin Towers, tout comme Saddam Hussein il ne possédait pas de produits chimiques Bien sûr, les images d’Afghans accrochés au train d’atterrissage d’un avion américain et tombant dans le vide font sensation. C’est la guerre. C’était la guerre en Afghanistan. Une guerre obscène, hypocrite, inutile. Une guerre, en plus . , perdu “.
“Pendant des années, j’ai soutenu que la guerre en Afghanistan s’est battue pour respecter les intérêts des grandes usines de tuerie nord-américaines et pour créer un avant-poste américain dans un pays géopolitiquement stratégique (l’Afghanistan a près de 1 000 km de frontière avec l’Iran, c’est non loin de la mer Caspienne, où opère la marine russe, et est reliée à la Chine via le corridor du Wakhan) était de la folie et que l’histoire de la démocratie à exporter était une fake news. Aujourd’hui des hordes d’hypocrites le remarquent”, poursuit-il. . A son avis « si vous voulez ouvrir des structures de santé, il faudra parler aux talibans. Si vous voulez empêcher un pays aussi important de se rendre aux Chinois que la fantasmagorique armée afghane entraînée au son de milliards d’Américains ou contribuables s’est rendu aux talibans », eh bien, il faudra s’occuper d’eux. Sinon, vous pouvez toujours tenter la voie de la guerre humanitaire pour évincer du pouvoir les mollahs du nouveau millénaire. En gros ça a très bien marché, non ? C’est la position de certains hommes politiques de centre-droit. en guerre après l’avoir perdue. Des phénomènes au pouvoir ».

contenu = “Politique”