Notte Taranta : Bach et chœurs polyphoniques albanais avec Redi Hasa

#Notte #Taranta #Bach #chœurs #polyphoniques #albanais #avec #Redi #Hasa

– BARI, 18 AOT – Le festival Taranta Night, en déplacement dans le Salento, fait escale à Galatone le 19 août, sur la Piazza Santissimo Crocefisso, s’approchant du Concertone le 28 août à Melpignano, où la 24e édition sera dirigée par Enrico Melozzi et Madame, diffusés pour la première fois par Rai1 en différé le 4 septembre.

La soirée de Galatone s’ouvre à 19h00 avec l’Atelier Pizzica, danse libre rythmée par le rythme du tambourin. A 21h00 la musique continue avec Le sorelle Gaballo. Leurs chansons à la “stisa”, d’une partie du Salento (Arneo-Nardò) peu étudiée et encore plus dans l’approche de la femme, qui dans la chanson à plusieurs voix trouve un canal privilégié pour exprimer des émotions. C’est la terre de Luigi Stifani, le “docteur” de la tarentate.

A 22h00, il y a Redi Hasa, violoncelliste de l’ensemble de Ludovico Einaudi, et son étude entre Bach et l’ancien chant iso-polyphonique albanais, avec le projet Bach is Back. Redi Hasa, Albanais installé dans les Pouilles depuis plus de vingt ans, a fait de l’hybridation entre les genres musicaux sa signature. Sur scène avec lui, les voix féminines de “Jehona” (Irini Qirjako, Fiqirete Kapaj, Sabahet Vishnja, Irena Saraci, Nevila Matja Hasa), choeur polyphonique albanais de tradition populaire dirigé par le professeur Irini Qirjako, l’une des chanteuses folk les plus populaires d’Albanie. Et encore Ekland Hasa, ancien pianiste soliste de l’Opéra de Tirana et auteur des arrangements, avec le percussionniste Vito De Lorenzi. .

contenu = “Musique”