Rave: Asl, renforce le suivi Covid dans le sud de la Toscane

#Rave #Asl #renforce #suivi #Covid #dans #sud #Toscane

L’ordonnance visant à renforcer le traçage Covid en ce qui concerne les contacts des vétérans de la rave party abusive à Valentano (Viterbo) est émise dans ces heures par l’ASL Toscana Sud Est (Grosseto, Sienne, Arezzo) à ses centres de « Covid tracing » et à tous les hôpitaux et autres établissements de la région. Des sources sanitaires le confirment à l’ANSA.

L’ASL aussi, selon ce que l’on apprend, a communiqué à la préfecture de Grosseto pour annoncer l’intensification des contrôles sur les traçages et les écouvillons, notamment pour ceux qui viennent faire des écouvillons et ne résident pas dans la zone.

C’est une recommandation, expliquent les sources sanitaires, de sensibiliser les opérateurs ASL engagés sur le front du Covid à avoir encore plus d’attention et à obtenir le maximum d’informations sur les contacts pris par tout positif à la rave et dans les trajets entre les Pays de la Maremme. . Le transit en Toscane de milliers de participants avant et après l’événement, avec de grands groupes qui ont ensuite décidé de rester sur la côte de Grosseto et dans les zones thermales de la Maremme (Saturnia, Talamone, Orbetello et Argentario, rivière Fiora, Val d’Orcia ) en faisant ses courses et en s’arrêtant à proximité des centres habités, il a enflammé les peurs des habitants, les inquiétudes des médecins et l’attention des institutions locales, il a donc fallu augmenter encore plus la vigilance sanitaire afin de surveiller d’éventuelles épidémies du virus dans une zone – sud de la Toscane – qui jusqu’à présent a eu une propagation limitée de Covid.

contenu = “Chronique”