Tennis : Osaka, moi stressé par le Covid, Haïti et Afghanistan

#Tennis #Osaka #moi #stressé #par #Covid #Haïti #Afghanistan

– CINCINNATI, 18 AOT – Elle a battu Coco Gauff 4-6, 6-3, 6-4 dans le tournoi de Cincinnati puis elle s’est livrée aux journalistes et cette fois, contrairement à lundi dernier, elle a tenu le coup, et a expliqué ce qui lui arrive. La protagoniste est Naomi Osaka, de retour sur les courts de tennis après avoir pris sa retraite à Roland-Garros aux Jeux olympiques de Tokyo 2020, où elle a été la dernière relayeuse de la cérémonie d’ouverture puis a été éliminée au troisième tour.

Cincinnati est sa deuxième apparition et aujourd’hui, après avoir déclaré il y a deux jours que “parler aux journalistes” intimidants “détruisait sa “santé mentale”, Naomi (au premier rang des manifestations de BlackLivesMatter après le meurtre de George Floyd) a expliqué qu'”avec tout ça se passe en Haïti (le pays de son père) et en Afghanistan le monde devient vraiment fou. Et je pense que c’est fou que je sois là à taper une balle de tennis et que les gens viennent me voir jouer”. « Tant de choses m’ont conditionnée – a-t-elle ajouté – et m’ont amenée à avoir peur de parler aux médias. J’avais peur de leurs commentaires en cas de défaite. Je devrais me sentir comme une gagnante dans la vie, et le fait qu’il y ait tant de beaucoup de gens qui viennent me voir devraient me faire me sentir épanouie. Au lieu de cela, j’ai commencé à ne plus ressentir ça du tout, même si je pouvais paraître ingrate. “

Mais le Covid a aussi contribué à son mal-être. “Mon stress vient aussi du fait de vivre dans la ‘bulle’ du tennis – a dit Osaka – et de ne plus voir personne”.

.

contenu = “Tennis”