Venise : gare aux films choc des Philippines et de l’Ukraine

#Venise #gare #aux #films #choc #des #Philippines #lUkraine

– ROME, 19 AOT – Méfiez-vous de ces deux-là. Elles pourraient être les surprises de cette 78e édition de la Mostra de Venise, deux films cinématographiques méconnus, mais unis par la politique, l’originalité et aussi par la violence des images, comme l’a déclaré Alberto Barbera lui-même lors du rendez-vous presse de clôture. de juillet. Il s’agit de ON THE JOB: THE MISSING 8 du réalisateur culte philippin Erik Matti, et REFLECTION de l’Ukrainien Valentyn Vasyanovych.

Pendant ce temps, ON THE JOB : THE MISSING 8, suite d’un film de 2013, thriller d’action présenté à la Quinzaine des Réalisateurs au Festival de Cannes.

C’est ainsi que le raconte Barbera : « Film philippin qui offre le meilleur d’une production nationale entre cinéma de genre et d’auteur. Un réalisateur qui vient de la série B où il s’est mesuré avec la parodie des films cultes de super-héros et de romans policiers. , qui dure trois heures et demie, fait pourtant un bond vers la Serie A sans rien abandonner de son passé, mais en l’assaisonnant d’une dénonciation politique très dure et courageuse de la corruption qui sévit dans son pays littéralement conquis”.

Le réalisateur ukrainien Valentyn Vasyanovych, comme l’a dit Barbera, « n’est pas tout à fait inconnu des téléspectateurs vénitiens car sa première œuvre, ATLANTIS, a remporté le prix Horizons du meilleur film en 2019 et a également été nominée pour un Oscar. C’est donc avec grand plaisir que nous accueillons REFLECTION. , son deuxième film, en compétition principale. Les thèmes sont très proches de la réalité du premier film, à savoir l’horreur et la violence inhumaine de la guerre. Là encore, il y a des scènes d’une grande violence qui sont destinées à déranger le spectateur”. .

contenu = “Cinéma”